09 octobre 2013

Prix Hélioscope GMF - Un outil malin pour prendre en charge la douleur du soin

Lors d'un séjour hospitalier, il n'est pas rare que les soins prodigués soient douloureux. Cette douleur appelée « douleur induite potentielle » peut être évitée par des anti-douleurs. Encore faut-il que les antalgiques soient prescrits au bon moment.
 
Partant du constat que le temps d'action des molécules n'était pas toujours respecté, Noëlle Dhaussy infirmière dans l'équipe Mobile de Soins Palliatifs de
l'hôpital de Bar-le-Duc a eu l'idée d'un outil ludique permettant aux équipes soignantes de connaître en un coup d'œil les délais d'action des antalgiques.
 
Un premier prototype de cet outil a été conçu, puis soumis au groupe « Référent douleur » du service. Un groupe pluridisciplinaire regroupant pharmaciens, infirmiers, étudiants, aides-soignants, internes et médecins de différents services.
 
Expérimenté dans plusieurs services de soins, ce disque a été amélioré au fur et à mesure. Au final, ce ne sont pas moins de 73 personnes qui ont participé à sa mise en place. La version finale du disque a vu le jour en mars 2013 et est nommé « Disque DHAUSSY » au sein de l'établissement.
 
Aujourd'hui, le disque Dhaussy permet au personnel soignant de sélectionner très rapidement la molécule utilisée et d'optimiser l'heure du soin (pansement, toilette, ...) .
 
Disque Dhaussy - Hôpital de Bar-le-DucLa version finale du « Disque Dhaussy ». En vert : période ou le soin est possible car ne sera pas douloureux. En orange : période ou le soin peut être commencé ou terminé. En rouge : période ou le soin ne peut pas être fait
 
Ce travail collectif, qui améliore le confort du patient, a été récompensé par le premier prix Hélioscope-GMF en 2013.
 
Le disque Dhaussy sera présenté en novembre, au congrès national de la SFETD et une diffusion dans d'autres établissements est en cours.
 
le 13 juin

Prévention.

Alcool et soirée : comment prévenir ?

Qui a vu des soirées étudiants ou des festivals sans alcool ? Et lors de ces soirées, la voiture reste bien souvent nécessaire pour rentrer chez soi en l'absence de transports en commun desservant correctement la zone. Les messages de prévention sur les risques liés à l'alcool au volant sont souvent perçus comme étant moralisateurs, ou ne nous concernant pas : difficile d'être conscient du seuil d'alcoolémie au-delà duquel on ne peut plus prendre la voiture.

Lien

 

11

centres de relations téléphoniques

tous situés en France

 

A lire également dans cette rubrique